Archives mensuelles : février 2015

Livre « Dans une prison de femmes »

Le Mot de l’éditeur : Dans une prison de femmes

Pendant plus de six mois,  la juge Isabelle Rome a visité des femmes emprisonnées à la maison d’arrêt de Versailles. Une démarche inédite pour un magistrat. Elle rencontre Sophie, incarcérée alors qu’elle avait encore les fils de sa césarienne et qui ne voit son 2912954-couvprisons-femme-romedef-jpg_2548674bébé qu’une fois par mois ; Berry, condamnée à dix-huit ans de réclusion criminelle qui attend depuis un an d’être rejugée en appel ; Soumia détenue depuis l’âge de quinze ans, devenue accro à l’héroïne après un premier long passage en prison ; ou encore Poulomy qui écrit le courrier pour les autres et qui se bat pour préparer une thèse sur « le sens de la peine »…   Elle  évoque  la lucidité d’Estelle, cadre pénitentiaire, qui rappelle que la vie parfois bascule et que « chacune et chacun d’entre nous pourrait se retrouver là », ou le sourire de Magali qui aime « être fraîche et bien coiffée » pour ouvrir la porte de la cellule au petit matin. Elle raconte les silences, les portes demeurées fermées de certains services et les rendez-vous reportés, puis manqués, avec des professionnels parfois réticents à témoigner de leur activité.
Isabelle Rome dresse un tableau sans complaisance du quotidien des femmes en prison. Elle interpelle aussi notre société sur le sens et l’efficacité de la peine, au moment où la France bat un triste record, avec un chiffre inégalé de plus de 80 000 détenus.
Plus jeune juge de France, Isabelle Rome n’a que 23 ans lorsqu’elle est nommée en 1987 juges de l’application des peines à Lyon. Impliquée dans plusieurs associations d’aide aux détenus, elle rejoint quelques années la Délégation interministérielle à la Ville. Conseillère technique de la garde des Sceaux en 2001, puis juge des libertés et de la détention jusqu’en septembre 2012, elle est désormais conseillère à la cour d’appel de Versailles. Elle a publié en octobre 2012 « Vous êtes naïve madame le juge » aux Éditions du Moment.

 

Un témoignage très représentatif des problèmes rencontrés au quartier femmes de la Maison d’arrêt de Châlons-en-Champagne.

Journées Nationales Prison 2015

Groupe National de Concertation Prison

Les Journées Nationales Prison, organisées à l’initiative du Groupe National de Concertation Prison, auront lieu cette année du 23 au 29 novembre 2015.

Journées Nationales Prison 2015 : présentation de la thématique

Lorsqu’on les interroge sur notre système pénal, les français expriment majoritairement le souhait d’une justice plus sévère. Pourtant, ils sont également très majoritairement sans illusion sur la prison. La réponse de la Justice n’apporte pas forcément de solution satisfaisante ; bien plus, le système pénal produit aussi des effets destructeurs comme nous le constatons régulièrement auprès des personnes détenues, de leurs proches ou des sortants que nous accompagnons.

Pourtant, la justice ne devrait-elle pas être une justice qui reconstruit ? C’est à une justice qui reconstruit plus qu’elle ne détruit que nous aspirons, ce que nous promouvons par nos actions.

Cette année, l’objectif des Journées Nationales Prison (JNP) sera d’interpeller nos concitoyens et d’ouvrir le débat sur les dysfonctionnements du système pénal et ses effets destructeurs, mais aussi sur les solutions qui existent, en allant des pratiques locales jusqu’aux réformes législatives. Nous poursuivrons ainsi notre volonté commune de mettre nos concitoyens face aux réalités de la justice et de la prison, en les invitant à aller au-delà de leurs représentations initiales.

Le thème de cette année est très large : la prison y a bien sûr sa place, mais il permet de couvrir bien d’autres questions qui manifestent cette tension entre conséquences néfastes du système pénal et aspiration à une justice qui reconstruit.
S’il permet d’analyser l’impact du système pénal sur le condamné, c’est aussi des conséquences sur les proches, les victimes d’infractions, et jusqu’à la société toute entière dont il nous faudra témoigner. Enfin, puisqu’il s’agit aussi de nous prévenir contre nos propres préjugés, nous nous efforcerons de vous fournir des éléments sur ce que produit objectivement le système pénal et vous invitons à nous transmettre les éléments dont vous disposez.

Nous vous invitons dès maintenant à vous emparer du thème. Le GNCP déterminera un intitulé pour les JNP 2015 lors de sa réunion du mois de mars : nous attendons vos suggestions de titre d’ici la fin du mois de février.
Les autres éléments de communication vers l’extérieur (dossier thématique, affiches, …) arriveront ultérieurement.

G r o u p e    n a t i o n a l   d e   c o n c e r t a t i o n   p r i s o n   ( G N C P )

ANVP – Aumôneries CATHOLIQUE, PROTESTANTE, ET MUSULMANE – CIMADE – CROIX ROUGE Française
FARAPEJ – FNARS – GENEPI – SECOURS CATHOLIQUE – CARITAS France – UFRAMA